À propos du MOAT

Les directives cliniques invitent les cliniciens et les responsables des systèmes de santé à identifier tous les fumeurs qui visitent leurs établissements afin de leur proposer des traitements en fonction des stratégies d’encadrement et des médicaments disponibles. Toutefois, à elles seules, les données probantes ne suffisent pas à changer les pratiques cliniques courantes. Il est donc essentiel d’aider les professionnels de la santé à adapter leurs pratiques afin qu’ils puissent systématiquement et facilement offrir à tous leurs patients fumeurs du soutien pour cesser de fumer. Cliquez ici pour en savoir plus.

Le Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac (MOAT) a été créé à cette fin.

Le Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac :

 

— est un processus factuel validé qui s’appuie sur la transmission des connaissances et le changement organisationnel pour déployer des approches systématiques de lutte au tabac dans les établissements de santé;
 


— permet d’accroître la fréquence à laquelle les prestataires de soins offrent des conseils et de l’aide aux fumeurs pour cesser de fumer, d’accroître le taux d’abstinence tabagique à long terme, de réduire le recours au système de santé, et de réduire le risque de décès prématuré;

 



— peut être adapté à n’importe quel établissement de santé et est présentement déployé dans plus de 350 établissements au Canada;

 



— permet d’intégrer aux soins courants l’identification, le traitement et le suivi systématique des fumeurs;

 



— est avantageux pour les hôpitaux sur le plan économique et permet de réduire le coût global du traitement des patients qui participent au programme.

 

L’équation suivante résume bien le Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac :

MOAT = PROCESSUS DE MODIFICATION DES PRATIQUES + PROTOCOLE CLINIQUE FACTUEL DE LUTTE AU TABAGISME

Afin d’engendrer un changement sur le terrain, les facilitateurs des services d’approche du MOAT aident nos partenaires à adapter leurs pratiques cliniques grâce à un plan de mise en œuvre composé de six phases. Pour chaque partenaire, on élabore aussi un protocole factuel de traitement du tabagisme. Le plan de mise en œuvre comprend des mécanismes de rétroaction et de contrôle de la qualité qui permettent d’améliorer le programme au besoin.

En adoptant une approche qui permet l’identification, la documentation, le traitement et le suivi systématique de tous les patients et clients qui fument, on aide davantage de fumeurs à tenter d’abandonner le tabac et à arrêter complètement de fumer.